08/02/2011

recette chinoise:porc frit aux nouilles

rapide (2x 1/2 heure);facile ;prix raisonnable

pour 4 personne

Ingrédients

300 gr nouilles de riz

400 gr de filet de porc coupé en lanières

8 cuilléres à soupe rases de légumes chinois (surgelés ,en bocaux ou frais)poivrons,haricots mange tout,pousses de bambous,champigons (frais ou déshydratés)...

2 gousses d'ail écrasées

2 piments rouges (facultatif)

1 c.à s. d'huile d'arachide

1 oignon moyen émincé

1 c.à s. sauce soja légère

250 gr pousses de soja

 

Procédé

faire tremper les champignons 1 h à l'avance s'ils sont déshydratés 

faire bouillir l'eau avec du sel,y jeter les nouilles et couper la source de chaleur,et laisser tremper 5'

les égouter et rincer à l'eau froide

broyer l'ail (et le piment)

dans un wok ou un sauteuse faire revenir l'ail (et le piment) dans l'huile chaude avec les lamelles de porc ,environ 5' jusqu'à ce que la viande soit dorée

ajouter les légumes en lamelles et remuer pendant 3 à 4 minutes

incorporer la sauce soja,ensuite les germes de soja et les nouilles,mélanger pour réchauffer

servir avec une sauce piquante

 

 

porc_saute_aux_nouilles_chinoises.jpg

 



 

17:34 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2010

maintenant que le froid revient...Recette du Matoufè (selon sa confrérie marchoise)

 

matoufè serait la transformation de "mâte faim"
La Confrérie du Matoufé de Marche en Famenne   

On écrit <<matoufè>> ou <<matoufet>>. Qu'importe l’orthographe pourvu qu'on s'en régale. C'est à la Famenne que son nom est le plus étroitement lié. Cette préparation au demeurant délectable est émouvante par sa simplicité même. Parce que c'est sans doute à sa simplicité qu'elle doit d'abord de remonter au plus lointain passé et aussi d'être la compagne privilégiée de toutes les manifestations populaires.

Fêtes carillonnées ou fêtes de famille, toutes les occasions sont bonnes pour rassembler autour de ce véritable symbole de la convivialité et du plaisir d'être ensemble. 

SARRAU PLISSE ET POMMEAU D’ŒUF.

Retrouver ses racines, tel était le souci premier dans la création du costume.

Ancienne cité de commerçants et d'artisans, Marche offrait le choix. N'avait-elle pas abrité des chapeliers qui fabriquaient le haut-de-forme gris Epsom et en avaient exporté jusqu'à 4 mille pièces par an en pays de Liège et vers Aix-la-Chapelle ? Pourquoi ne pas faire revivre leur souvenir ?

Les bourgeois Marchois du siècle dernier portaient volontiers le sarrau bleu, non pas le simple sarrau mais bien le plissé, qui les différenciait du petit peuple travailleur. Le dimanche, ils revêtaient la chemise blanche avec le col haut aux coins cassés, ornée d'une lavallière. Il n'en fallait pas plus pour que le sarrau plissé, chemise blanche et lavallière retrouvent le droit de cité.

Comme il était de bon ton de faire référence à la cuisine, le pantalon choisi fut le pied-de-poule bleu et blanc du maître-queux. Toutefois, à l'usage il se révéla difficile à porter, non pas pendant les cérémonies, mais à l'issue de celle-ci, quand les membres des autres confréries abandonnaient robes et simarres pour se retrouver en civils. Pour suivre le mouvement, il fallait aux marchois troquer le pied-de-poule pour un autre froc. Ce qui impliquait parfois des débuts de strip-tease pour lr moins cocasse. Un jour, la sagesse l'emporta et le pantalon gris fit apparition dans le costume.

Les messieurs n'avaient pas oublié que leurs parents et grands-parents, Ils maniaient volontiers la canne. Celle qu'ils se choisirent est en bambou avec pommeau d’œuf. L'ensemble est complété de gants blancs.

Les dames, elles aussi, ont modifié leur costume au cours de ces trente-cinq ans, adoptant la jupe grise, la blouse blanche et la cravate lavallière noire, le corselet de couleur, le chapeau Epsom et les gants Blancs. Par temps frisquet, elles complètent 
l'ensemble d'une cape. 

Pour quatre personnes :

200 gr de lard maigre salé mais non fumé

1 cuiller à soupe de farine

2 tasses de lait

1 tasse d’eau

8 œufs entiers

Sel et poivre

Dans une poêle à larges bords , faire rissoler le lard coupé en lardons. Retirer l’excès de graisse. Pendant ce temps, mélanger le lait, l’eau, la farine. Ajouter les œufs. Battre vigoureusement et assaisonner. Verser ensuite dans la poêle avec le lard. Cuire en remuant sans cesse . Servir chaud accompagné de pain gris (on étale une bonne couche de matoufè sur le pain et on déguste bien chaud).

L’image contient peut-être : nourriture et intérieur

 

 

20/11/2010

recette des donuts (doghnuts)pour les enfants...et les grands enfants !

 

recette venant d'Amérique du nord (Canada,USA)

_donuts.jpg

       
   
 
 
Ingrédients donut (recette originale) :

- 240 ml de lait tiédi ( 1 cup) 
- 55 g de margarine ou beurre (1/4 cup) 
- 65 g de sucre en poudre (1/3 cup) 
- 1/2 c à c de sel 
- 1 cs de levure de boulangerie déshydratée 
- 2 œufs
- 1 pincée de noix de muscade ( de la vanille, ou de la cannelle,...) 
- 540 g de farine (environ 4 cups) (dans la recette originale

il y en a moins mais j'ai du en rajouter car la pâte était trop liquide). 

Mettre à fondre le beurre ou la margarine dans le lait chaud.

Ajouter une cs de sucre et le sel. 
Laisser refroidir. 

Ajouter, tout en battant, la levure, le reste de sucre,

 la muscade (ou vanille,ou cannelle), les oeufs et la farine

(la pâte doit être encore collante). 


Pétrir pendant environ 5 minutes ... et laisser lever sous

un torchon pendant 1hà1h30.

Maintenant, 2 solutions s'offrent à vous: 
- soit vous avez des emporte-pièces adaptés

( par exemple 1 de 7 cm de diamètre

et l'autre de 2 cm pour le trou du milieu), vous étalez

alors la pâte sur un plan de travail

fariné sur une épaisseur de 1 cm environ et découpez

des donuts dans cette pâte à l'aide

des dits emporte-pièces. 
- soit vous n' avez pas d'emporte-pièces adaptés

et vous avez alors cette solutions: 
pour 12 gros donuts ou 24 petits 

vous façonnez, avec vos mains farinées,

une petite poignée de pâte en forme de boule

que vous applatissez sur une épaisseur d'environ 1 cm.

Ensuite vous faites un trou avec

votre index au milieu de ce futur donuts puis vous le

faites tourner autour de votre doigt pour obtenir une

forme régulière 

 Il existe maintenant aussi des formes pour

les faire au four (th 5 à 6)

Dans tous les cas, on laisse ensuite reposer 30 minutes

sous un torchon sur un plan de travail fariné. 

Faire chauffer de l'huile pour friture

(pour vérifier que l'huile est à la bonne température,

jetez un morceau de pain dedans: il doit dorer

pas trop rapidement entouré de petites bulles.

S'il reste blanc, l'huile n'est pas assez chaude,

s'il brunit au bout de 2 secondes, l'huile est trop chaude...)

et faire frire les donuts 30 secondes à 1 minute de chaque côté. 


Déposer sur du papier absorbant après cuisson. 

Et maintenant y' a plus qu'à décider de ce que vous mettez

dessus:

glaçage au sucre glace (nature ou vanille) nappage au chocolat,

sucre en poudre, sucre en poudre et canelle... 

Glaçage au sucre glace (dose généreuse pour 6 gros donuts) 

Mélanger 200 g de sucre glace avec 1 blanc d'oeuf et

quelques gouttes de jus de citron.

Plus vous voulez un nappage liquide,

plus vous mettez de jus de citron.

Vous pouvez aussi remplacer le citron par de l'eau

et ajouter de la vanille en poudre ou liquide. 
Ajouter quelques gouttes de colorant alimentaire

si vous en avez envie. 
Déposer et étaler ce glaçage sur les donuts

à l'aide d'une cuillère à soupe
Saupoudrer éventuellement de vermicelles colorés. 
Laisser refroidir au frigo. 

Nappage au chocolat (dose généreuse pour 6 gros donuts) 

Faire fondre au micro-onde à la puissance "décongélation"

en remuant régulièrement, 200g de chocolat dessert

ou au lait

avec 10 g de matière grasse. 
Déposer et étaler ce chocolat fondu sur les donuts

à l'aide d'une cuillère à soupe. 
Saupoudrer éventuellement de vermicelles colorés 
Laisser refroidir. 

 

17/11/2010

brunede kartofler (pommes de terre caramélisées)

(pour 8 personnes)

INGREDIENTS

24 petites pommes de terre 

1/2 tasse de sucre roux

125 gr de beurre

 

PROCEDE

faire cuire les p.de terre à l'eau bouillante sans les peler,pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à pouvoir piquer dedans une pointe de couteau

laisser refroidir un peu ,puis peler-les

dans un gros poêlon,faire fondre le sucre à feu doux avec un soupçon d'eau

faire cuire 3 à 5 minutes,jusqu'à obtenir un caramel clair

avec une cuillère en bois tourner sans arrêt pour éviter que ça devienne trop foncé(d'où amertume)

ajouter alors le beurre fondu,puis ajouter les pommes de terre juste pour couvrir le fond.

secouer presque constamment le poêlon pour que le caramel recouvre régulièrement les p.de terre

entreposer les p. de terre caramélisées dans un plat chauffé

recommencer l'opération jusqu'à ce que toutes les p.de terre soient caramélisées

brunede kartofler.jpg

 

 

12/11/2010

le flaeskesteg...une recette de Noël danoise

c'est mon amie Nathalie (dite Talou) qui m'en a parlé

 

flaeskesteg.jpg

 

 

FLAESKESTEG MED SVAER ou "Rôti de porc à la couenne" :

Pour faire cette recette il vous faudra :

- un 1/2 jambon frais et désossé d'environ 3 kilos et - du gros sel et du poivre.

Chauffer le four à 150°C. Entailler la couenne et le gras du jambon tous les centimètres, en croix, saler et poivrer dans les entailles.

Déposer le rôti sur la grille du four au dessus de la lèchefrite et laisser cuire environ quatre heures. Ne surtout pas arroser la viande car la couenne doit devenir croquante, c'est la réussite de la recette qui est en péril sinon !

Une fois le rôti cuit, le sortir du four, le laisser reposer quelques instants et découper. Servir un morceau de couenne avec chaque tranche de viande et présenter avec du chou rouge et des pommes de terre vapeur( ou mieux,des pommes de terre caramélisées)

 Dégraisser les sucs de cuisson et servir en saucière.

Il ne vous reste plus qu'à vous régaler.

 

07/11/2010

côte de porc du pays d'Aubel

ingredients

 par personne

1 côte de porc

1 fine tranche de Remoudou(fromage de Herve)

1 c à soupe de sirop (pommes et poires)à l'ancienne

sel, poivre;matière grasse

 

PROCEDE

cuire la cote de porc sur les 2 faces dans le matière grasse 

saler légèrement poivrer généreusement

déposer une fine tranche de fromage écroûté sur chaque côte (placée dans un plat à gratin graissé légèrement)

mettre le sirop sur le fromage

passer le tout sous le grill de votre cuisinière

garnir d'un peu de persil ou d'un brin de ciboulette

servir avec des pommes de terre nature et une salade verte

accompagner d'un verre de cidre

cote_porc2.jpg

 

15:41 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

02/11/2010

la ""colada morada"

Il faut deux casseroles, l’ une pour les épices l’autre pour les fruits rouges.

Rendement, environ 2,5 l.

 

Dans la première, vous mettrez un litre d’eau froide, 4 bâtons de cannelle, 8 clous de girofle, une branche de myrte, l’écorce lavée d’un petit ananas, une demi tasse de sucre blanc, une demi tasse de sucre de canne.  Deux feuilles d’oranger, une branche de verveine et une feuille de citronnelle,( ces ingrédients se mettent à la fin.)

Dans la seconde casserole, un litre d’eau froide, 250 grammes de mures, 250 grammes de myrtilles, 1/3 de tasse de maizena diluée dans une tasse d’eau, une tasse d’ananas coupé en morceaux, une tasse de fraises coupées au milieu.

 

Faites bouillir la première casserole durant 20 minutes, couvrir et laisser reposer 5 minutes puis faites passer le liquide obtenu.

Faire bouillir les mures et myrtilles durant 30 minutes, ajouter la tisane obtenue avec la première casserole, ainsi  que la maicena. Bien remuer avec une cuiller en bois. Lorsque le tout bout, ajouter l’ananas, laisser cuire 5 à 10 minutes : Ajouter les fraises à la fin et lorsque cela commence à bouillir, sortir du feu. Jeter les feuilles d’oranger, de verveine et de citronnelle un moment dans la casserole. Elles ne doivent pas se cuire parce que sinon la colada devient amère.

Voilà une recette originale pour surprendre votre famille à l’occasion de la Toussaint

Servir froid ou tiède.

colada morada.jpg

 

 

 

28/10/2010

cuisine de JURA :tartelette à la saucisse de Morteau et au Comté

 


Recette pour 4 personnes 

Ingrédients :
Pâte brisée : 
180 gr de farine 
90 gr de beurre 
50 cl d’eau 
1 pincée de sel 
1 pincée de sucre 

Garniture : 
1 petite saucisse fumée de Morteau 
250 gr de Comté fruité 
1 verre de vin blanc sec du Jura 
2 cuillères à soupe de crème fraîche 
sel, poivre 

Réalisez la pâte brisée et laissez-la raffermir au frais sous un film alimentaire. 
Pochez la saucisse de Morteau 30 mn dans l’eau frémissante à découvert, sans la piquer. 
Garnissez 4 tourtières de 10 cm de diamètre avec la pâte brisée et placez-les au réfrigérateur. 

Confectionnez une fondue : faites bouillir le vin blanc avec un peu de poivre, ajoutez 200 gr

 

 Comté fruité râpé ou coupé en petites lamelles, remuez doucement jusqu’à

 l’obtention d’un mélange fondant et homogène. 

Garnissez aussitôt les tartelettes de fondue, puis disposez en rosace la saucisse détaillée en tranches d’un demi centimètre d’épaisseur. 

 

Mélangez les 50 gr de Comté restant avec la crème fraîche et recouvrez-en les tartelettes.

 

Enfournez à four très chaud (240°C – Th.8) pendant 5 minutes, puis diminuez la température du four (210°C – Th.6) pendant 5 à 10 minutes jusqu’à l’obtention d’un gratiné. 

Servir chaud. 

 


                   tartelettes-fromage.jpg

 

 

 

EQUATEUR(ECUADOR) cuisine et boissons

 

Cuisine et boissons Équateur

Cuisine

Comme dans beaucoup de pays d’Amérique du Sud, on trouve

d’excellents produits (légumes, poissons, céréales), mais

rarement bien cuisinés et souvent gras, et une grande variété

de fruits et légumes. Sachez qu'il existe ici une douzaine

de variétés de bananes. Le maïs aussi présente un

nombre incroyable de variétés (et donc de goûts !).

Les soupes constituent un des points forts de la cuisine équatorienne.
La population se nourrit le plus souvent de riz ou de pommes de terre,

de viande et de poulet. Sur la côte, vous aurez l’occasion de manger

des crevettes, des calamars et des langostinas.

 

Quelques spécialités

Llapingachos : omelette de pommes de terre et de fromage.
Seco de gallina : sorte de pot-au-feu de poulet servi avec du riz. On le fait

aussi avec du bœuf.

Pollo à la brasa : poulet à la braise avec frites. Le vrai plat national !
Empanadas de queso : beignets au fromage.
Patacon : variété de banane grillée en rondelles, qui accompagne

souvent le poisson.
Ceviche : poisson ou crustacés marinés dans du citron. On en

trouve de toutes sortes : ceviche de corvina, de langostinos, de camarones

  ou de concha(coquillages). Les meilleurs se dégustent sur la côte et à Quito.
Sopas : certains restos servent d'excellentes soupes, très copieuses,

qui peuvent faire un repas. C’est le point fort de la cuisine équatorienne.

Une des meilleures est le locro : soupe de pommes de terre avec

avocat, fromage et graines de lupin.
Parrilladas : grillades assorties et servies sur un plat chauffant.

En général très copieux, et pas si cher.
Cuy : cochon d’Inde rôti. Un peu dur sous la dent.
Yuca : accompagne les plats dans l’Oriente, lorsque la pomme

de terre

se fait rare. Sa farine est très souvent employée dans la cuisine

traditionnelle.

Il faut goûter les Pan des Yuca, petites boules, souvent au fromage.

Boissons

Bière : Pilsener ou Club (cette dernière est un peu plus forte).

Très bon marché. 
- Les Indiens ont leur boisson ancestrale : la chicha, sorte de bière de

maïs, faiblement alcoolisée. Le maïs, fermenté, macère avec des fruits

pendant 2 à 6 jours, jusqu'à 20°. La chicha de maïs se boit uniquement

pendant les fêtes. Il existe aussi une chicha faite avec du manioc,

que les Indigènes de l'Oriente boivent à longueur de journée.

Nous l'avons testée pour vous. Honnêtement, on aurait préféré

s'en passer, mais les Indiens se vexent si l'on n'accepte pas

cette boisson lorsque l'on est invité chez eux. C'est très impoli.

La chicha a un goût aigre, ressemble à du yaourt dilué. 
- Nombreux jus de fruits excellents. Bien préciser sin agua (sans eau)

et sin hielo (sans glaçon).
Colada morada : cette boisson est servie uniquement à la Toussaint

avec des petites poupées en frangipane (attention, c'est seulement pour

la déco !). Mûres, myrtilles et framboises sont les ingrédients de base.

Ça se sert froid. Délicieux.
Spirito del Ecuador : la bouteille de cette liqueur du pays représente

le monument de la Mitad del Mundo, vous ne pouvez donc pas la louper !

Le goût très sec est celui de l'amande amère.
Eau : Il n’existe pas d’eau minérale mais seulement de l’eau purifiée.

Attention à bien analyser la bouteille, même capsulée : le plastique

peut avoir été falsifié !

Rhum : vous connaissez, non ?

 Le petit déjeuner traditionnel des gens de la région côtière

est , accompagné d’une grande tasse de café noir et d’un

jus de fruits très frais, une sorte de grosse balle de tennis

de couleur jaune, un “bolón de verde”.

 

En fait, cette boule se compose principalement de banane.

Mais pas n’importe quelle banane. Rappelons-nous que

la banane est le deuxième produit d’exportation de

l’Equateur et aussi l’une des principales denrées alimentaires

de la côte. L’appellation banane désigne de nombreuses

variétés de ce fruit. Pour le “bolón”, le type de banane

utilisé est le “verde”, c’est-à-dire la banane plantain verte

à la peau épaisse, de taille beaucoup plus grande que la

banane que nous connaissons en Europe. Cette variété

doit être cuite pour être comestible. Les “bolones” sont

fourrés avec du fromage frais, de la viande ou

encore des “chicharrones”, c’est-à-dire des morceaux

choisis de viande de porc frite.

Recette pour 4 personnes :
3 bananes plantain vertes (en Europe, on en trouve en

provenance d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique du Sud)
du fromage frais type Mozarella en petits morceaux ou râpé
1 cuillérée de beurre doux
de l’huile pour friture
Sel

Préparation :
Enlever tout d’abord la peau des bananes plantains.

Cuire deux d’entre elles dans de l’eau salée en ébullition

jusqu’à ce qu’elles deviennent tendres (à la cocotte minute,

cela durera environ 10 à 15 minutes). Les sortir de l’eau

et les égoutter. Les écraser ensuite (en Equateur, on utilise

un grand galet rond, on peut aussi utiliser par exemple

un pilon à pomme de terre…) jusqu’à ce qu’une pâte

homogène soit obtenue. Râper finement la 3ème banane

plantain crue et la mélanger à cette pâte de banane avec

le sel et le beurre doux. Pétrir la pâte obtenue. Si elle est

trop sèche, on peut éventuellement la ramollir avec un peu

de lait.

Former ensuite avec les mains des boules de la taille

d’une grosse balle de tennis, faire un petit trou dans

la boule et y insérer quelques morceaux de Mozarella.

Refermer soigneusement la boule avec la Mozarella au milieu.

Il existe maintenant deux variantes à la recette :
1. Poser les “bolones” sur une tôle de cuisson enduite avec

de la matière grasse et cuire au four à basse température.
2. frire les “bolones” sur tous les côtés dans une poêle

jusqu’à ce qu’ils deviennent dorés.

En Equateur le “bolón de verde” se déguste avec une tasse

de café. Avec ce plat, qui est en outre très savoureux,

on commence vraiment bien la journée, parés pour

réaliser toutes sortes d’activités intenses

bolon verde.jpg

 

 

 

26/10/2010

recette de poisson (pour les enfants qui n'aiment que les bâtonnets panés cuits à la friture)

 

INGREDIENTS

600 gr poisson blanc (colin,...)

1 kg pommes de terre farineuses

2 oignons blancs

persil

1 oeuf

2 c à s beurre

1  court-bouillon en cube ou en infusette 

huile (d'olive de préférence)

 

PROCEDE

cuire le poisson 15 minutes au court-bouillon

cuire les pommes de terre dans leur pelure (plus savoureux)

égouter le poisson et le réduire en purée à la fourchette

peler les pommes de terre légèrement refroidies

les réduire en purée,y ajouter le poisson écrasé ,le beurre, le persil haché et l'oignon haché menu

prendre des portions de ce mélange et en faire des petites galettes

faire chauffer l'huile dans une poêle et y cuire les galettes  minutes sur chaque face

servir avec une salade verte ou des tomates,et une sauce hollandaise ou tartare

 

 

galettes de pommes de terre.jpg

 

 

20:06 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/10/2010

recette du lapin (à ma façon)...

nos lapins devenant un peu trop nombreux,il a bien fallut se résoudre à diminuer leur nombre...


ingrédients:

un beau lapin coupé en morceaux

de l'huile d'olive vierge

un gros oignon (ou 2 petits)

250 gr lardons fumés

500 gr champignons de Paris en lamelles

1 verre de vin blanc sec (mais fruité,genre Picpoul )

1 bouillon cube pour légumes

1 brique de crème fraîche

lapin aux champignons.jpg

 

persil

 

procédé

faire fondre les oignons coupés fins,dans une cocotte avec 2 c.à soupe d'huile d'olive

ajouter les lardons et faire dorer

retirer lardons et oignons et mettre de côté

ajouter 1 c à s d'huile

faire dorer tous les morceaux de lapin

remettre les oignons et lardons

émietter le cube de bouillon dans le cocotte

mouiller avec le vin blanc

ajouter les champignons en lamelles

couvrir

laisser mijoter à feu doux pendant 1h30 à 2 h suivant la grosseur du lapin

disposer les morceaux de lapin sur un plat de service

lier la sauce avec 1 dl de crème fraîche

vérifier l'assaisonnement

napper le lapin de cette sauce aux champignons

saupoudrer de persil haché

 

servir avec des pommes de terre nature ou des croquettes et une salade verte

boisson:le reste du vin blanc

09:36 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/09/2010

la tarte TATIN...recette

un délice venant d'un "accident" culinaire

 

Ingrédient :pâte :200gr farine

                                100gr beurre salé

                                 1 dl eau fraîche

                                 1 jaune d'oeuf

                       garniture:2 belles pommes à cuire

                                      50 gr sucre cassonade

                                      1 c-à-soupe de beurre

                                      4 c-à-soupe d'eau

Procédé: 

-faire une pâte brisée avec les différents éléments,sans trop travailler pour ne pas "durcir" la pâte;

-laisser reposer 2 h.

 

-dans une platine (en PIREX,de préférence),mélanger le sucre ,l'eau et le beurre et les faire fondre au four à 210°(th 7) pour obtenir un caramel sur le fond de la platine

-pendant ce temps nettoyer les pommes et les couper en tranches

-repartir joliment les pommes sur le caramel

-étendre la pâte à 5mm d'épaisseur

 -couvrir avec la pâte et rentrer cette dernière sur les côtés de la platinemette

-mettre dans le four et diminuer la température à 180° (th 6)

-cuire pendant 30 à 40 minutes

-démouler et servir tiède

              

tarte tatin.JPG

 

 

 

 

                                      

14:25 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2010

...et les p'tits "PEKETS" ...bien sûr

à boire avec modération sauf si vous utilisez les transports en communs,un Bob ...ou vos pieds Clin d'œil

pékêt à tous les goûts.jpg

 

14/09/2010

potage congolais (recette)

Ingrédients:

 1 noix de coco

 concentré de volaille (ou bouillon cube de volaille)

 épices selon le goût,mais copieusement (sel,piment,noix de muscade,...)

 concentré de tomate (non obligatoire)

 1 dl crème fraîche

des cacahuètes grillées

 

PROCÉDÉ :

Recueillir le lait de coco puis piler les 3/4 de la chair pour recueillir le jus et mélanger avac le lait

Ajouter la même quantité de consommé de volaille (et si on le souhaite la purée de tomates)

Épicer fortement

Ajouter la crème fraîche

Faire chauffer doucement

Couper le dernier quart de noix de coco en petits dés et les faire griller à l' huile

potage congolais.jpg

Servir dans des bols ,garni de cubes de coco grillés et de cacahuètes grillées

12:31 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2010

recette du "POULET GRILLE AU MAKALA" pour les amis du Congo

 
wpe141.jpg (679 octets)

-1 poulet à rôtir

-Piment, ail, oignon, muscade et gingembre

-Huile

 
  (MAKALA = charbon de bois )
-Couper le poulet en deux parties

-Entailler le poulet

-Hacher finement le piment, ail, oignon et gingembre

-Assaisonner le poulet avec ce mélange

-Ajouter un peu de sel

-Verser un peu d’huile

-Laisser mariner pendant 30 minutes

-Mettre le poulet sur le grill, veiller à ce que le feu ne soit pas trop fort

-Griller les deux côtés pendant 25 minutes

-Servir avec du pain, banane plantain, pommes de terre, manioc ou patates douces

Commentaire : Recette de la région de Kinshasa

poulet makala.jpg

 

 

13:39 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/09/2010

les Cornes de gazelles...recette

un délice...même si la préparation est un peu longue

cornes de gazelles 004.JPG

INGREDIENTS:1/ pour la pâte

3 tasses de farine blanche

1 tasse de beurre mou (mais pas fondu)et d'huile d'arachide ou de maïs

1/2 tasse de sucre glace

vanille en poudre(selon goût)

eau de fleur d'oranger

                      2/ pour la farce

3 tasses d'amandes en poudre

1 tasse de sucre semoule

eau de fleur d'oranger

                       3/pour le sirop ( cherbet)

3 tasses de miel

1 tasse d'eau de fleurs d'oranger

 

PREPARATION

Dans un un récipient mélanger farine ,huile et beurre

Ajouter le sucre ,la vanille et mélanger

Ajouter progressivement l'eau de fleur d'oranger jusqu'à obtenir une pâte facile à travailler

Former des boules et laisser reposer au frais

Entretemps préparer la farce avec les ingrédients indiqués

Sur une planche farinée,abaisser la pâte à une épaisseur de 3mm

Découper des cercles de pâte à l'aide d'un emporte-pièces ou d'un verre à bord fin

Déposer un boudin de farce au milieu de chaque cercle de pâte

cornes de gazelles 001.JPG

Rouler la pâte pour entourer la farce entièrement

Bien refermer les extrémités et donner une forme de croissant

Pincer sur toute la longueur à l'aide d'une petite pince "NEKKACHE"

Deposer les gâteaux sur un plat saupoudré de farine

Cuire à four préchauffé (th 5 ou 150°C),pendant 20 minutes.

Quand les gâteaux (t'cherek) sont cuits,les plonger dans le sirop et les placer sur une claie posée sur un plateau pour laisser égoutter

 

cornes de gazelles 002.JPG

 

 

 

cornes de gazelles 003.JPG

17:22 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2010

aujourd'hui...des bagels (recette)

cette recette vient de POLOGNE en ayant fait le tour par les U.S.A.

pour changer des "pistolets" ou sandwichs ou petits pains ,j'ai trouvé quelque chose d'autre...facile  à réaliser ...et à déguster avec des garnitures  au  choix...salées ou sucrées...HPIM1731produits :

-3 dl eau tiède (37°)

-500 gr farine blanche (ou grise)

-15 gr de levure déshydradée

-10 gr de sel

-(si vous souhaiter plus sucré:60 gr sucre fin)

-2 oeufs entiers plus 1 jaune

-des graines de pavot,de sésame,..des oignons frits,des lardons grillés...

 

procédé

-faire une pâte levée avec la farine,l'eau,les jaunes d'oeufs,la levure ,le sucre et le sel

-laisser lever à double (1h30')

-faire des petites boules de pâte de la grosseur d'un oeuf de poule

-les étaler et faire un trou de 4 cm au milieu,déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé

-laisser gonfler 1/2 heure

-faire chauffer le four à environ 180° (th 6 ou 7)

-faire bouillir de l'eau

-cuire les bagels 1 minute de chaque côté dans l'eau bouillante

-remettre sur le papier sulfurisé

-badigeonner de jaune d'oeuf battu,et saupoudrer de graines,oignons ,lardons ou laisser  sans rien d'autre

HPIM1730

-faire cuire 20' au four

HPIM1732

 


19:21 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/05/2010

Recette du Saint Honoré chantilly chocolat ananas ...c'est si bon

prendre un fond de la taille souhaitée,en pâte biscuitée ou en pâte feuilletée1 base biscuitée
farcir les choux à l'aide d'une poche à douilles,de crème pudding vanille,de crème pâtissière ou de Chantilly bien ferme2 petits choux
tremper les choux dans une ganache au chocolat noir3 choux farcis et chocolatés
déposer les petits choux sur le fond, garni de Chantilly4 garnir le fond de chantilly
mettre de la chantilly entre les choux5 déposer une rangée de choux
déposer des morceaux d'ananas entre les choux7 intercaler des ananas entre les choux
ajouter les choux et de la chantilly8 garnir de chantilly
ajouter quelques morceaux de fruits et encore de la crème fraîche9 rajouter des ananas
...il n'y a plus qu'à déguster

10 il reste quelques choux que l'on ajoute pour terminer...

15:12 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/08/2009

tartes ou tartelettes aux myrtilles (aux bleuets pour nos amis canadiens)

tartelettes aux myrtilles

Voici un petit délice tiré du livre de cuisine de ma marraine     (née en 1900)

INGREDIENTS

pour la pâte:

-250 gr de farine pour pâtisserie

-10 gr de levure de boulanger

-une pincée de sel (facultatif)

-125 gr de bon beurre

-3 oeufs

-un peu de lait tiède (pour faire pousser la levure)

 

pour la garniture

-des myrtilles

-du sucre fin

-de la canelle moulue

 

PROCEDE

-faire une pâte levée avec tous les ingrédients, puis la laisser reposer (couverte) une demi-heure au tiède

-l'étendre ensuite au rouleau à O,5 cm d'épaisseur

-garnir des moules à tartelettes (ou faites en une grande tarte), avec les myrtilles (bleuets) mélangées avec du sucre fin et de la canelle suivant votre goût

-cuire à four chaud (180° ou th 6)pendant 20' pour les tartelettes  ( 30' pour les tartes)

-laisser refroidir sur claies

-un pur délice...à s'en lécher les doigts

             surtout si vous y ajouter de la crème chantilly pour servir

 

09:03 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/06/2009

à TOURNAI, on fête le "lundi parjuré" ou "lundi perdu"

 
Les différents plats du Lundi Parjuré ou Lundi Perdu


C'est une spécialité de TOURNAI


UN PEU D'HISTOIRE d'abord...

Il était d'usage de manger ces plats le lundi qui suit l'Epiphanie, appelé aussi « lundi parjuré » ou « lundi perdu »parce qu'on ne travaillait pas et qu'à l'époque de Charlemagne se tenait dans cette ville des assises judiciaires.
 Ceux qui comparaissaient devaient prêter serment : « jurer sur les saints » ; s'ils cachaient la vérité ils se parjuraient. Ce lundi était donc « chômé » et les Tournaisiens faisaient la fête.
Dans les quartiers populaires, vers 16H, on mangeait de la saucisse (étrennes du boucher) avec de la mâche (salade de blé), puis vers 20h chacun rentrait dans sa famille où la maîtresse de maison avait préparé
le fameux lapin, indispensable à ce repas traditionnel .

Un vieux dicton dit ceci :

« A Tournai pour bin faire celle fiète
L'ceu qui n'a pos d'lapin n'a rien !
I'fristouille dins les ognions
Avec des preonn' et des rézins  »




Le premier plat : la petite saucisse
Elle est servie avec de la compote ou du chou cuit au saindoux.( Et pas de saucisse à bâtons qui est, certes, un plat tournaisien, mais que l'on ne sert pas traditionnellement ce jour-là.

 



Le second plat : le lapin aux preones et aux raisins
Aussi appelé : le lapin à la tournaisienne.

Ingrédients : un lapin - des oignons - du sel et du poivre - un filet de vinaigre - un peu de cassonade
(facultatif) - du thym - du laurier - du beurre - des prunes sèches et des raisins secs.
La recette : On fait roussir dans une casserole - en fonte de préférence - les morceaux de lapin et les oignons. On ajoute l'assaisonnement puis on arrose d'eau.

Pour bien respecter la tradition, la cuisson du lapin se fait toujours à l'eau et jamais à la bière, ni au vin, même si c'est meilleur! N'oublions pas qu'il s'agit d'un plat de pauvres à l'origine.

Le lapin va mijoter,( guernoter doucement en patois tournaisien). Il sera cuit quand la viande se détache des os mais le lapin ne doit pas se démêler. On ajoute les pruneaux et les raisins que l'on fait gonfler préalablement dans l'eau bouillante.
On le sert avec des pommes de terre vapeur et jamais avec des frites ou croquettes. On peut le manger en buvant du vin.



Le troisième plat : la salade tournaisienne
Ingrédients : salade de blé (mâche) - oignons cuits au four avec la pelure mais épluchés par la suite - pommes – chicons(endives de Bruxelles) - choux rouge au vinaigre - haricots - assaisonnement.

A cette recette de base, on peut ajouter les ingrédients suivants : pissenlit - céleri-rave - betterave rouge - barbe de capucin.
Mais pas de noix, de lardons, de dés de fromage qui sont des fantaisies de
notre époque.

On ajoute l'assaisonnement et on fatigue bien la salade. Celle-ci se mange avec du mutiau (*) ou du jambon.



Dessert : la galette
Pour terminer, on sert la galette des rois avec la fève.

 
(*) mutiau : Spécialité tournaisienne mangée lors du Lundi Perdu. Tête pressée finement hachée et garnie d'ail et de persil.
Tournai- Belgique

15:35 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/03/2009

recette et histoire des AVISANCES de Namur

d'après la confrérie des " coteaux de Meuse"

 

L'AVISANCE

historique
recette (wallon)
recette (fr)
L'AVISANCE di NAMEUR


L'AVISANCE : HISTORIQUE

C'est un fourreau de pâte feuilletée, fourré de haché, servi chaud.
Elle est surtout connue lors des fêtes de Wallonie de Namur, où on la trouve dans les bonnes échoppes.
Elle mérite d'être servie en entrée lors d'un repas accompagnée de crudités.
Son origine remonte dans le temps lointain où les Namurois se rendaient en pèlerinage à Notre -Dame de Halle. La route étant longue et le déplacement se faisant à pied, chacun se munissait de provision de bouche et notamment, une crêpe enroulée autour de restes de viande.
Les pèlerins disaient qu'ils " avisaient ", c'est à dire qu'ils prenaient leurs précautions.
Cette crêpe est devenue au fil du temps, l'AVISANCE.

L'AVISANCE di NAMEUR

Prinde on rèstangue di pausse feuyetée, au bure, d'one sipècheû di 3 mm èt di doze cm di laudje sus vingt cm di long, î mète 40 grs di atchî di pourcia bin r'lèvé.

È fé one one roulade à mète cûre o for, à 250° à peu près 20 munutes.

On pou lèyî l'avisance au frigo 3 à 4 djoûs ou bin l'èdjaler.

Au momint di sièrvu, rèstchaufer 10 munutes au for à 220°

Todi li sièrvu tchôde.

L'AVISANCE DE NAMUR

Prendre un rectangle de pâte feuilletée au beurre, d'une épaisseur de 3 mm, de 12 cm de large et 20 cm de longuer. I mettre 40 grs de haché de porc bien relevé en épices.

En faire une roulade à mettre cuire au four traditionnel à 250° pendant 20 minutes.

Vous pouvez laisser l'avisance au frigo 3 à 4 jours ou la congeler.

Au moment de servir, réchauffez 10 minutes au four à 200 °

Toujours la servir chaude.

08:46 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/02/2009

le café viennois...pour ceux qui préfèrent le café

cafe-viennois

verser dans une tasse un expresso sucré ,très chaud

couvrir de crème fraîche bien froide( battue avec un peu de lait)

décorer de grains de café en chocolat ( ou de copeaux ,ou de granulés de chocolat ou de cacao en poudre)

09:04 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

...le chocolat viennois


 
 CHOCOLAT VIENNOIS

ingrédients(pour 2 personnes)

50cl de lait, 50cl de crème fraîche épaisse, 15cl de crème liquide,
100g de Choccolat  à fondre (ou au Lait )
30g de sucre en poudre, une pincée de vanille en poudre,
une cuillère à soupe de cacao en poudre

procédé

Fouetter la crème liquide très froide en chantilly,
porter à ébullition le lait avec le sucre et la crème fraîche
    (mais surtout laisser bouillir.)
Ajouter hors du feu Chocolat, la vanille, laisser fondre et mélanger.
Verser dans des tasses préchauffées et recouvrir de crème fouettée très froide.
Saupoudrer de cacao.

  chocolat viennois

15/02/2009

recette de BUBLANINA (gâteau viennois aux cerises)

pour vous mettre l'eau à la bouche , voici d'abord son portrait

 

 le bublanina

RECETTE POUR 5 à 6 personnes

ingrédients:

-250 gr cerises (fraiches ou en bocal)

-120 gr sucre fin

-60 gr farine blanche

-1 citron non traîté

-3 oeufs moyens

-1 grosse noix de beurre

-essence de vanille


préparation:

-dénoyautez les cerises et mettez les à égoutter dans une passoire

-préchauffez votre four sur th 5 ( environ 150 °)

-battez les blancs d'oeufs en neige

-y ajouter progressivement le sucre fin, pour obtenir un appareil ferme et mousseux

-dans les jaunes d'oeufs ajoutez une demi cuilerée à café de zeste de citron râpé, battre à la fourchette

-ajoutez dans les jaunes 2 c. à café de jus de citron et un bon trait d'essence de vanille

-déposez 1/4 des blancs en neige sur les jaunes, mélangez délicatement

-versez le mélange obtenu sur le reste des  blancs saupoudrez d'un peu de farine

-mélangez en travaillant de bas en haut (et non pas en tournant)pour ne pas casser la "neige"

-incorporez petit à petit toute la farine, sans trop travailler le mélange

-beurrez légèrement un moule à manqué

-versez la pâte dans le moule

-placez les cerises sur le dessus en les enfonçant légèrement dans la pâte (si vous utilisez des cerises en bocal, les fariner légèrement pour qu'elle ne tombent pas au fond du plat )

-faites cuire environ 35' à 40' sans trop laisser brunir

-laissez tiédir avant de démouler

 

UN DELICE ...TRES LEGER




la recette du gloubi-boulga

 http://www.casimirland.com/casimirland/

casimir_hippolyte-832

 

recette pour les amis d'Hyppolite et Casimir !!!   Rigolant

 

la recette du gloubi-boulga,

Il faut bien choisir tous les ingrédients.
Casimir est difficile !
Pour les quantités, c'est à vous de juger ou d'innover.

Dans un grand saladier, vous mélangez :
de la confiture de fraises,
des bananes mûres à point, bien écrasées,
du chocolat rapé,
de la moutarde de Dijon, très forte,
une saucisse de Toulouse, crue mais tiède.


A cette recette de base, Casimir ajoutait parfois :
quelques anchois,
ou un peu de crème chantilly.

mmmhm ! on va se régaler !

et si vous testez la recette,
envoyez-nous une photo de votre plat.

13:40 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2009

un petit conseil...

 

mangez équilibré , c'est meilleur pour la ligne...et la santérat mac do

sinon c'est celà qui peut vous arriver (!!!)

09:53 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/01/2009

...une autre recette de "pousse-café" :la liqueur 44

voici une autre liqueur que vous avez peut-être déjà dégusté lors de vos vacances en Espagne...Cool

Langue tirée

Préparation : 15 mn

# 1 litre d'eau de vie blanche
# 44 grains d'excellent café
# 44 morceaux de sucre (blanc ou brun )
# 1 gousse de vanille
# 1 orange
# 1 clou de girofle
# 1 morceau de cordonnet de 30 cm
*
* Préparation
*

 1 Lavez et essuyez l'orange; piquez-la de part en part avec une aiguille à tricoter; piquez le clou de girofle dans cette orange,ainsi que les grains de café

 2 suspendez la dans un bocal ( comme pour le triple sec), contenant l'eau de vie dans laquelle vous avez déposé la gousse de vanille fendue et le sucre

 3 laissez macérer 44 jours en remuant de temps en temps la préparation.

 4 Après ce temps de macération, filtrez la liqueur et mettez en bouteille.

laisser reposer au moins une semaine avant de servir frais ou surglace

                            Liqueur 44

 

22:48 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

et pourquoi pas un "pousse-café" maison

vous connaissez tous la grande marque de triple sec...

                            triple sec

voici une recette familiale qui lui ressemble

                           triple sec maison

RECETTE

ingrédients:

-1 litre alcool blanc à 90°

- 1 orange non traitée

- 1 mandarine non traitée

- 400 gr sucre cristalisé

- 6 dl eau

 

matériel:

-un bocal avec couvercle

-30 cm de fil de cuisine à rôti ( ou autre cordonnet blanc)

-une grande aiguille ( ou un crochet fin)

 

procédé:

- laver l'orange

- passer le fil à travers l'orange

- mettre 2dl d'alcool dans le bocal

- suspendre l'orange au dessus de l'alcool ( environ 2 cm plus haut,l'orange ne doit pas toucher l'alcool)

orange pour triple sec

-laisser ainsi 8 jours

- laver la mandarine

- remplacer l'orange par la mandarine

- laisser 2 jours

- oter la mandarine

- faire fondre le sucre dans l'eau chaude

- ajouter le reste de l'alcool,puis l'eau sucrée 

- bien mélanger l'ensemble

- mettre en bouteille et laisser reposer 1 mois minimum

 

SERVIR FRAIS ou SUR GLACE ...mais sans exagérer

      A VOTRE SANTE

                               café fumant        un p'tit verre


22:20 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/01/2009

un petit apéritif "maison" genre guignolet kirsh

pour les fêtes j'ai offert à ma famille un apérif  " fait maison" dont voici  l'étiquette (faite maison aussi )...

étiquette guignolet


la recette

c'est frais et léger, ...mais il ne faut pas en abuser ça se  boit comme du  "petit lait " !!!

 

ingrédients:  4 à 5 litres de vin rouge bon marché

                       1 bouteille de Kirsh de 3/4 litre

                       1 bouteille de sirop de cerises (p.ex. :griottes  Guyot )

Procédé : mélanger les ingrédients dans un plat non métallique

                  laisser reposer une nuit

                  le lendamain, mettre en bouteille, fermer

                  laisser reposer 15 jours avant de consommer frais ,

                         ( mais non glacé)

 

guignolet servi frais

 

16:44 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

28/01/2009

recette de terroir: la tarte au maton

Maison de ville GERAARDSBERGEN / GRAMMONT

http://www.cavolettodibruxelles.it/wp-content/uploads/2008/04/tarte_maton_ssl.jpg

après une vue de l'hôtel de ville de Grammont  et  de "tartes au MATON " en photos, voici enfin la recette

ingrédients
 
 le MATON( à préparer la veille)
                         -2l de lait entier
                         -1l de lait  battu
                         -200 gr sucre fin
                         -3 oeufs entiers
                         -20 gr macarons
                               ( ou quelques gouttes d'essence  d 'amandes)
                         - 25 gr beurre ou margarine
 
chauffer les 2l de lait entier jusque l'ébulition
quand il bout, y verser le litre de lait battu
chauffer encore quelques instants sans laisser bouillir, tout en mélangeant
laisser refroidir puis égoutter à l'aide d'une passoire dans laquelle on aura   placé une étamine
le lendemain écraser le caillé avec une fourchette ou avec un "passe-vite"
on obtient environ 300gr de maton
mélanger -y 200 gr de sucre,les macarons pilés ( ou l'essenxce d amandes)
les 2 jaunes d'oeufs,puis les 2 blancs battus en neige ferme
 
 
la PATE ( pour 3 tartes de 22 à 25 cm)
                         
                         -500 gr farine pour patisserie
                         -2 x 125 gr de beurre ou de margarine
                         -10 gr de sel
                         -1 verre d'eau froide (  environ 3dl )
 
faire une pâte brisée avec la farine, la moitié de la matière grasse , le sel et l'eau froide,
laisser reposer 15 min.
étendre la pâte pour former un rectangle
poser sur le moitié de la surface le reste de la matière grasse par petits morceaux
replier l'autre moitié sur la première
étendre sur environ 1 cm
plier ensuite en 3,
étendre dans l'autre sens,
replier à nouveau en 3 dans l'autre sens
refaire encore le même travail ,pour obtenir 3 tours de pliages
laisser reposer 15 à 30 minutes au frais
étendre ensuite la pâte en une mince abaisse, en garnir des moules graissés et farinés
remplir aux 2/3 avec la maton puis couvrir avec une 2° abaisse de pâte très fine
faire quelques incisions aux ciseaux
dorer à l'oeuf battu
cuire à four modéré : th.8 pendant 5 min puis th.7 pendant environ 25 min
 

BON APPETIT

 
 

 

19:22 Écrit par mamieguette dans cuisine,recettes et traditions | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |